Pourquoi travailler avec la CGF? - Transcription de la video

Le Conseil de gestion financière des Premières Nations soutient la bonne gouvernance en fournissant des outils et un encadrement et en suscitant la confiance dans le développement économique et communautaire des Premières Nations du Canada.

Je suis convaincu que vos ancêtres ne sont pas différents des nôtres.

Ils nous ont établis pour que nous soyons où nous sommes aujourd'hui.

Nous avons la responsabilité de rendre la pareille aux générations à venir, et pour cela, nous devons mettre en place des structures et des systèmes qui nous permettent, comme collectivités et comme peuples autochtones, de faire le nécessaire pour assurer notre réussite.

La vigueur de nos collectivités Plusieurs Premières Nations au pays se sont regroupées avec un objectif commun : renforcer nos capacités à générer des recettes tirées de nos terres, afin d'avoir accès aux marchés de capitaux.

Et faire cela en créant un cadre sur la reddition de comptes et la transparence créé par des institutions des Premières Nations, dirigés par les peuples des Premières Nations.

J'ose croire que nos droits ancestraux et issus de traités et nos droits constitutionnels nous procurent davantage qu'une occasion d'être les bénéficiaires d'une économie fondée sur la dépendance, où notre existence ne tient qu'à l'aide sociale et à l'allocation de logement.

La voie vers l'avenir Je me plais à comparer les marchés de capitaux à une foire : des gens qui ont de l'argent mettent les tables en place.

Des gens qui ont besoin d'argent se présentent aux tables.

Puis, une conversation s'engage.

De quelle somme avez-vous besoin? Comment allez-vous rembourser? Comment allez-vous payer?

On discute de ces questions.

Éventuellement, une transaction est conclue. Les gens qui ont de l'argent le confie à ceux qui en ont besoin pour réaliser des projets.

L'année dernière, l'Administration financière a émis les premières débentures, d'un montant de 90 millions de dollars.

Elles ont trouvé preneurs en 20 minutes.

Les débentures ont été vendues en 20 minutes.

Les premières débentures ont été émises à moins de 3%.

La Première Nation Membertou, au Canada atlantique, a économisé 130 000 $ par mois sur le service de sa dette . Du coup, ils ont fait tomber la barrière psychologique qui veut que j'aie besoin de quelqu'un de l'extérieur pour venir me dire que je fais les choses correctement.

Nous sommes le Conseil de gestion financière des Premières Nations. Nous avons l'occasion, grâce à des lois, comme la Loi sur la gestion financière, de nous rebâtir, pour créer des institutions de notre temps qui répondent aux réalités de notre époque.

Et de faire cela sans sacrifier notre culture, nos traditions, notre langue et nos valeurs.

Le cadre que nous avons créé, au Conseil de gestion financière, a été approuvé par les agences de notation et les banques d'investissement.

Nous avons dû prouver aux gens qui ont de l'argent que, s'ils achètent nos débentures, ils récupéreront leur argent, et les intérêts, et que le risque serait minimal.

Nous faisons partie de la société mondiale. Nous pouvons en profiter et y contribuer comme n'importe qui d'autres.

Le Conseil de gestion financière des Premières Nations est un organisme indépendant, formé et administré par les Premières Nations, pour les Premières Nations.

Nos services sont offerts gratuitement.